Traite de personnes et esclavage

Air Products s'oppose à l'esclavage, à la traite des personnes et au recours au travail forcé, quelle qu'en soit la nature. La Société a mis en place des politiques et des processus au sein de ses activités et de ses chaînes d'approvisionnement pour soutenir cette position.

Activités

La Société maintient et fait respecter la Politique des Droits de l'Homme qui prévoit, entre autres, qu'Air Products soutient, encourage et valorise une main-d'œuvre diversifiée et multiculturelle et s'oppose strictement au recours au travail des enfants ou au travail forcé de toute nature, y compris, mais sans s'y limiter, l'esclavage, la servitude sous contrat, la traite des personnes et toutes les autres formes de travail forcé. La politique de l'entreprise en matière de Droits de l'Homme exige que les employés de tous les niveaux de l'entreprise respectent cette politique.

Les droits de l'Homme sont intégrés au Code de conduite des employés d'Air Products, qui stipule que nous respectons toutes les lois sur le travail et l'emploi dans les pays dans lesquels nous opérons, y compris les lois relatives au travail des enfants et aux droits des employés, tels que la liberté syndicale, la vie privée et l'égalité des chances en matière d'emploi. Le respect du Code de conduite est une condition d'emploi pour les employés. Une formation est requise pour tous les employés, et la conformité à la formation est régulièrement examinée par le Chief Compliance Officer. Les employés qui ne respectent pas le Code de conduite peuvent faire l'objet de licenciements et / ou de poursuites pénales dans certains cas. Comme le permet la législation locale, les responsables et les superviseurs peuvent faire l'objet de mesures disciplinaires et / ou d'une responsabilité personnelle en cas de non-traitement des violations commises par les employés.

Les employés doivent signaler les violations présumées de la politique des Droits de l'Homme, du Code de conduite des employés et d'autres politiques. Le signalement des allégations d'inconduite est effectué par le biais de divers systèmes de signalement qui font l'objet d'une surveillance continue. Les allégations sont examinées, renvoyées aux ressources d'investigation appropriées et saisies dans un système de gestion des cas où la progression de l'enquête est contrôlée par un observateur indépendant. Une politique stricte de non-représailles est appliquée pour les rapports de bonne foi. Au cours de l'année 2017, aucune allégation relative à l'esclavage et à la traite des êtres humains n'a été soumise via les systèmes de signalement.

Chaînes d'approvisionnement

Les fournisseurs sont également tenus de respecter le Code de conduite dans leurs relations commerciales avec la Société et de soutenir les principes énoncés dans les Attentes d'Air Products envers ses fournisseurs. Air Products a mis en place un processus de pré-qualification des fournisseurs qui comprend l'examen des facteurs commerciaux et des facteurs de risque. Les fournisseurs critiques sont inclus dans le programme de gestion des relations avec les fournisseurs (SRM) de la société qui nécessite des sessions de planification et d'examen annuelles. SRM comprend également des évaluations des risques fournisseurs qui sont utilisées pour comprendre et traiter les risques existants et potentiels, y compris les problèmes liés au personnel et au Code de conduite. L'entreprise a défini des procédures de non-conformité et de correction, ainsi que des plans d'action correctifs conjoints entre l'entreprise et le fournisseur.

Air Products exige régulièrement de ses fournisseurs, vendeurs et sous-traitants qu'ils acceptent contractuellement de respecter toutes les lois, règles et réglementations en vigueur dans les pays et juridictions dans lesquels ils opèrent, y compris, mais sans s'y limiter, toutes les lois, règles et réglementations relatives à l'esclavage et traite des personnes. Les responsables d'Air Products, en consultation avec le service juridique, sont formés pour s'assurer que de telles clauses sont systématiquement incluses dans les contrats. Air Products peut également exiger de ses fournisseurs, vendeurs et sous-traitants qu'ils fassent preuve d'un engagement en faveur des Droits de l'Homme et qu'ils s'opposent à l'esclavage et à la traite des personnes en fournissant à Air Products une copie de leur propre politique en matière de Droits de l'Homme ou de lutte contre l'esclavage et la traite des êtres humains. Air Products peut en outre exiger de ses fournisseurs, vendeurs et sous-traitants qu'ils obtiennent des certifications satisfaisantes pour Air Products, certifiant que les matériaux incorporés aux produits qu'ils fournissent à Air Products sont conformes à toutes les lois relatives à l'esclavage et à la traite des personnes dans les pays dans lesquels ils opèrent. .

Le département Corporate Audit d'Air Products effectue parfois des audits et des vérifications des accords contractuels existants au sein de l'organisation de la chaîne d'approvisionnement afin d'assurer la conformité avec les conditions contractuelles, y compris, mais sans s'y limiter, les conditions contractuelles relatives à la conformité légale. Air Products n'engage généralement pas de tiers pour effectuer des audits ou des vérifications à ces fins, bien qu'elle se réserve le droit de le faire dans des circonstances appropriées. Les audits sont généralement effectués moyennant un préavis de 30 jours.

Air Products craint que le commerce des Minéraux de conflit extraits dans les provinces de l'est de la RDC n'alimente les violations des Droits de l'Homme dans la région. Air Products a évalué la possibilité que des minéraux de conflit fassent partie de sa chaîne d'approvisionnement. La Société a revu ses lignes de produits et identifié celles qui pourraient contenir des minéraux. Pour chacun des produits couverts, une enquête de bonne foi sur le pays d'origine raisonnable (« RCOI ») a été menée. Lorsque cela s'avère nécessaire, la société effectue un contrôle préalable de la chaîne d'approvisionnement conformément aux directives de l'OCDE, en impliquant les fournisseurs qui ont été identifiés comme fournissant à la société des matériaux contenant ou pouvant contenir des minéraux de conflit. En outre, la Société a fourni à ses fournisseurs des informations sur l'approvisionnement sans conflit, et a mis en œuvre des dispositions pour les contrats d'approvisionnement nouveaux et renouvelés qui exigent que les fournisseurs et leurs sous-traitants fournissent la transparence de la chaîne d'approvisionnement sur la source de tout minerai de conflit.

Les questions concernant l'engagement d'Air Products à éradiquer l'esclavage et la traite des personnes, à la fois au sein de sa propre organisation et au sein des organisations avec lesquelles Air Products traite, peuvent être adressées à Julie O'Brien, Directrice du développement durable.

Seifi Ghasemi

Seifi Ghasemi
Chairman, President and Chief Executive Officer

Les informations ci-dessus ont été fournies conformément à la loi britannique Modern Slavery Act de 2015 et à la loi californienne sur la transparence des chaînes d'approvisionnement de 2010.