Idées fausses courantes sur les dangers liés à l'utilisation d'hydrogène

L'hydrogène est souvent perçu à tort comme dangereux et explosif en raison de fausses impressions sur la bombe H (H pour hydrogène) et plusieurs accidents attribués à tort à l'hydrogène comme la catastrophe du Hindenburg et les problèmes d'Apollo 13. Vous trouverez ci-dessous de brèves explications sur ce qui s'est vraiment passé dans chacun de ces cas :

Bombe à hydrogène

Une bombe à hydrogène (H2) est fabriquée par la fusion nucléaire d'H2, ce qui génère une très grande quantité d'énergie qui lui permet d'exploser. Ceci est complètement différent de la combustion d'H2. Lorsqu'H2 est brûlé chimiquement, il libère beaucoup moins d'énergie et n'explose pas. Sans fusion nucléaire, l'H2 n'explose pas.

Catastrophe du Hindenburg

Etudes par Addison Bain, ancien chercheur de la NASA, et William D. Van Vorst, ingénieur chimiste à l'UCLA (Université de Californie, Los Angeles), allègue que l'incendie du dirigeable Hindenburg a été déclenché par une décharge électrique qui a mis le feu au revêtement hautement inflammable recouvrant l'enveloppe en coton du dirigeable. Le revêtement, fait de particules d'aluminium, était hautement inflammable. La manière dont l'enveloppe était fixée au cadre a permis la génération d'une charge électrostatique importante à la surface et l'enveloppe, fortement chargée, a transmis la charge électrique au cadre.

Selon l'ingénieur de l'UCLA et le chercheur NASA, l'hydrogène n'est pas responsable de l'incendie du Hindenburg
UCLA News.
Ce journal avance une opinion sur la raison de la catastrophe du Hindenburg. Il contient des citations de William D. Van Vorst, professeur honoraire de génie chimique à l'UCLA, et Addison Bain, ancien manager des programmes d'hydrogène au centre spatial Kennedy de la NASA, les deux hommes qui ont découvert la cause réelle de l'incendie.

Apollo 13

Le 11 avril 1970, la NASA a lancé la mission Apollo 13. Après deux jours de vol, des ventilateurs dans le réservoir d'oxygène n° 2 ont été actionnés et les câbles de ces ventilateurs ont court-circuité et pris feu. Le feu a fragilisé le réservoir et les réservoirs d'oxygène n° 1 et n° 2 ont explosé. L'explosion n'était pas liée au combustible hydrogène ni aux piles à combustible qui fournissent le carburant aux fusées.


Retour aux piles à combustible

Une erreur est survenue. Veuillez corriger les champs surlignés.
To request a quote or for more information about Air Products, please fill out the form below, and an Air Products representative will contact you shortly.
Please use the form below to contact us.

Que pouvons-nous répondre pour vous?

  1. De quel genre de demande s'agit-il ?

X

Ce site utilise des cookies pour stocker des informations sur votre ordinateur. Certains sont essentiels au bon fonctionnement de notre site ; d’autres nous aident à mieux comprendre nos utilisateurs. En utilisant ce site, vous consentez à l’installation de ces cookies. Veuillez lire notre «Avis juridique» pour en savoir plus.

>Fermer